Chat with us, powered by LiveChat

Grâce aux progrès technologiques, nous pouvons éviter les infections mortelles et dangereuses pour la santé dans les lieux où elles peuvent se produire, même si nous n’en sommes pas conscients. Ceci est possible grâce aux autoclaves. Que sont-ils, comment les classer et où devrait-on les trouver?

Autoclave – qu’est-ce que c’est et comment fonctionne-t-il?

L’autoclave est un appareil conçu pour la stérilisation de divers outils: cosmétiques, chirurgicaux, dentaires et qui sont utilisés dans les cabinets de médecine esthétique, les salons de perçage et les studios de tatouage. De plus, grâce au développement de la technologie, les autoclaves sont maintenant beaucoup plus petits que par le passé et disposent de meilleures performances – entre autres, ils sont plus rapides et plus faciles à utiliser. En outre, le prix de ces appareils diminue, ce qui les rend de plus en plus disponibles. Ils sont une partie essentielle de l’équipement de tout lieu de service où des outils réutilisables entrent en contact avec notre corps. Pourquoi? Car une stérilisation efficace est la base d’un bureau hygiénique et sûr.

L’autoclave se présente sous la forme d’une cuve chauffée et hermétiquement fermée, utilisée pour les processus physiques. Grâce à la construction appropriée à l’intérieur de sa chambre, la pression et la température élevées sont maintenues, ce qui augmente l’efficacité de la stérilisation. De plus, la condensation de la vapeur d’eau entraîne la libération d’énergie qui détruit complètement les microorganismes dangereux.

L’autoclave, grâce à sa structure, permet d’effectuer le processus de stérilisation en utilisant la haute pression et la vapeur, qui tuent les microorganismes, y compris les virus et les bactéries dangereuses et toutes leurs formes de spores. L’utilisation de l’autoclave à pression de vapeur est l’une des méthodes de stérilisation les plus connues et les plus efficaces.

Par définition, la stérilisation est le processus de destruction de toutes les formes de microorganismes, y compris les formes de spores. Un instrument stérile (inactif), c’est-à-dire ayant subi un processus de stérilisation, est totalement sûr pour le corps humain. Pour que la stérilisation soit efficace, le matériel doit être correctement préparé, le processus lui-même doit être correctement exécuté et les instruments doivent être correctement stockés après la stérilisation.

Le matériel utilisé devrait d’abord être prédésinfecté, lavé à l’eau courante ou dans une machine à laver, séché et ensuite emballé dans des emballages de stérilisation. Une stérilisation appropriée ne devrait pas endommager ou altérer les propriétés des instruments à stériliser.

L’histoire de l’autoclave remonte à 1679. L’autoclave avec une vanne (clapet de sécurité), qui était aussi un prototype de chaudière à vapeur, a été inventé par un physicien d’origine française – Denis Papin. À l’époque, on l’appelait « la chaudière de Papin ». Il a également été utilisé comme autocuiseur. Son invention a été présentée pour la première fois en 1682 lors d’une réception pour les membres de la Royal Society à Londres – c’est grâce à lui que les aliments cuits ont pu être consommés lors de cette cérémonie.

Depuis lors, la production et l’utilisation des autoclaves ont connu de nombreux changements. La plupart des processus ont été automatisés, l’équipement est contrôlé électroniquement, alimenté en eau distillée ou relié au système d’approvisionnement en eau, et les processus sont enregistrés électroniquement. Certains appareils sont également dotés de fonctions d’impression et d’affichages indiquant les étapes du fonctionnement de la machine.

Comment sont classées les différentes classes d’autoclaves?

Il existe plusieurs classes d’autoclaves sur le marché. La classification est basée par rapport à leur utilisation prévue, c’est-à-dire les instruments et les produits qui vont y être stérilisés. Il y a trois classes de base d’autoclaves. Cette classification ne comprend que les stérilisateurs à vapeur et à vide.

Autoclave de classe N

C’est la classe de stérilisation la plus basse. L’autoclave de classe N est un dispositif utilisé pour stériliser des objets simples tels que des lots solides non emballés. En raison de l’absence de pompe à vide dans les autoclaves de cette classe, il n’est pas possible de stériliser des objets creux ou poreux ou des instruments emballés parce que les opérations exécutées dans le cycle ne satisfont pas aux exigences physiques des essais pertinents, ce qui rend dangereuse la stérilisation des lots susmentionnés par le dispositif. La stérilisation pour les emballages n’est pas non plus possible. Ce type d’autoclave a été reclassé comme unité auxiliaire par le règlement de 2004.

Autoclave de classe S

La classe d’autoclave S est une classe intermédiaire entre les classes N et B. Dans cette classe d’autoclaves, il est possible de stériliser la plupart des instruments, sauf ceux de structure capillaire. La classe S permet de stériliser, entre autres, des objets plus complexes, y compris les instruments emballés individuellement, multicouches et les instruments massifs qui ne peuvent pas être stérilisés dans des autoclaves de classe N. De plus, dans les autoclaves de classe S, il est possible d’éliminer complètement l’air de la chambre au moyen d’une pompe à vide intégrée, mais en raison de l’utilisation d’un prévide à un étage dans ces modèles, ce processus est moins efficace que dans les autoclaves de classe B.

Les autoclaves de cette classe sont utilisés dans les établissements médicaux qui n’utilisent pas d’outils complexes avec des creux , par exemple dans les cabinets médicaux de base, ainsi que dans les salons de coiffure, les établissements de cosmétiques et les studios de tatouage. Dans les autoclaves S, il peut également y avoir l’option pour la stérilisation de liquides, utilisée dans les laboratoires de microbiologie.

Autoclave de classe B

Les appareils les plus avancés disponibles sur le marché sont les autoclaves de classe B, communément appelés autoclaves médicaux. Ils peuvent stériliser tous les types d’instruments, emballés et non emballés, et même les plus complexes. Conformément à cette classification, dans les appareils de ce type les dispositifs médicaux peuvent être stérilisés: instruments massifs, petits objets poreux, petits instrument poreux, instruments entièrement poreux, objets creux simples, objets à faible ouverture, emballages pouvant être ouverts ou fermés de nombreuses fois.

Autoclaves de classe B, contrairement aux autres classes d’autoclaves, ils disposent d’un prévide fractionné, qui permet une élimination complète de l’air et une libre pénétration de la vapeur. C’est la technique la plus efficace actuellement disponible et elle permet la stérilisation de tout type de produit. Ils sont également équipés de ports USB ou de cartes mémoire pour archiver les processus sous forme électronique. Ce n’est que dans ces autoclaves que les instruments tels que les cathéters, les lunettes, les aiguilles et les embouts dentaires peuvent être stérilisés efficacement.

L’autoclave de classe B est utilisé dans les cabinets dentaires, les cabinets de soins de santé primaires, les centres de beauté et de bien-être, ainsi que dans les cabinets vétérinaires, les studios de tatouage, de piercing et les salons de coiffure.

Les autoclaves sont aussi communément divisés en fonction du lieu d’utilisation – on parle, entre autres, d’autoclaves cosmétiques, dentaire, vétérinaire et chirurgical. En fait, il n’y a pas de telle division – chaque autoclave, qui est un dispositif médical enregistré CE, sera utilisé dans l’établissement approprié. Les autoclaves utilisés dans les cabinets médicaux et de beauté sont de classe supérieure de classe B, c’est-à-dire des autoclaves médicaux. Ces appareils sont également utilisés dans les hôpitaux, les studios de tatouage et de piercing.

Des autoclaves de différentes capacités sont disponibles sur le marché. Pour les salons de beauté, on choisit le plus souvent des autoclaves cosmétiques de 8 litres ou moins. Ils sont caractérisés par de petites dimensions, mais ils sont très volumineux – il y a même de la place pour plusieurs dizaines de boîtes d’outils. Les autoclaves de plus grande capacité, par exemple 18 l ou 23 l, sont utilisés dans les grands établissements.

Les outils non stériles constituent une grave menace pour la santé et la vie des patients et des clients sur ces lieux de service.

Pendant les traitements, la continuité des tissus est perturbée, ce qui crée un risque potentiel d’infection par de nombreuses maladies.

Les types d’infections les plus courants dans cabinets de soins sont:

  • les infections virales (virus de l’hépatite B, virus de l’hépatite C, papillomavirus humain HPV, SIDA) ;
  • les infections bactériennes (principalement staphylococciques et streptococciques) ;
  • les infections fongiques (Pityrosporum ovale, Candida, Epidermophyton) ;
  • les infections parasitaires.

Le processus de stérilisation détruit tous les virus, champignons et bactéries. La caractéristique qui distingue l’autoclave de classe B des autres dispositifs disponibles sur le marché est la possibilité de stériliser tout type d’instruments, y compris ceux ayant une surface poreuse. Contrairement aux stérilisateurs à billes et aux stérilisateurs dits à air chaud et à air sec, seule la stérilisation en autoclave donne une garantie complète d’asepsie et de stérilité.

Où devrait se trouver l’autoclave et pourquoi?

Nous connaissons déjà les exigences légales, alors regardons de plus les instruments qui doivent être stérilisés dans les différents lieux:

  • salon de beauté – coupes cuticules, poussoirs à cuticules, pinces à épiler, cutters, ciseaux, limes réutilisables ;
  • salons de tatouage, salons de piercing – tous les outils réutilisables tels que pinces à piercing, tubes, boucles d’oreilles, bijoux, aiguilles et becs de tatouage ;
  • chirurgie dentaire – plateaux d’empreintes, instruments chirurgicaux, contre-angles, redresseurs ;
  • cabinet de médecine esthétique – tous les outils sont réutilisables ;
  • cabinet de podologie – ciseaux, coupes cuticules, poussoirs à cuticules.

Il est également utile d’avoir un autoclave pour les vétérinaires qui utilisent des outils réutilisables et les coiffeurs et les barbiers qui utilisent des rasoirs et des ciseaux métalliques réutilisables qui peuvent entrer en contact avec le sang et les fluides corporels.

Autoclave avec ou sans imprimante?

Il existe de nombreux types d’autoclaves sur le marché, certains d’entre eux sont même équipés d’une imprimante. Toutefois, cela n’est pas nécessaire, car les données nécessaires peuvent être collectées et stockées électroniquement.

Dans les autoclaves Enbio, une clé USB est fixée à l’appareil, sur laquelle sont enregistrées les données relatives aux processus de stérilisation. Chaque stérilisation effectuée est automatiquement stockée sur une clé USB, puis elle peut être téléchargée sur l’ordinateur et imprimée à sa guise.